Le camp des Saints [Jean Raspail]

« C’est un livre inexplicable, écrit il y a presque quarante ans, alors que le problème de l’immigration n’existait pas encore. J’ignore ce qui m’est passé par la tête. La question s’est posée soudain : “Et s’ils arrivaient ?” Parce que c’était inéluctable. Le récit est sorti d’un trait. Lorsque je terminais le soir, je ne savais pas comment j’allais poursuivre le lendemain. Les personnages ont surgi, inventés au fur et à mesure. De même pour les multiples intrigues. » [Jean Raspail]

Roman précurseur de Jean Raspail, réédité huit fois, « le camp des Saints » a été publié en 1973. Il décrit les conséquences d’une immigration massive sur la civilisation occidentale, la France en particulier.

Dans le delta du Gange, un million de « miséreux » prennent d’assaut des cargos. Les immigrants voguent alors vers un Occident incapable de leur faire modifier leur route. Les bateaux s’échouent sur la Côte d’Azur, sous l’œil impuissant de pouvoirs publics désarmés face à la veulerie de la population autochtone et l’affaiblissement de l’armée française.

Membres Actifs: Télécharger le livre ici

Pour devenir « Membre Actif » cliquer ici

4+

3 Commentaires

  1. j’ai l’édition de Jean Raspail, la même que sur la photo, le nom du pape dans le Roman : Benoit XVI (celui-ci vit encore) et celui qui accueille les migrants à bras ouverts francisco 1er

    1+
  2. Raspail…Un visionnaire tout simplement!
    Quand j’ai lu son bouquin, je me disais…il exagère.
    Ben non, il avait compris ce qui se préparait.
    Lui aussi a cherché à nous alerter mais, à l’époque,on ne pouvait pas y croire.

    Souvenons nous, amis, de ce que disait  » Der Chef  » en ..45: Oui je sais ça date…Excusez moi, je ne suis plus tout jeune mais ma mémoire n’est pas défaillante.

     » Si avant cinquante ans vous n’avez pas arrêté la progression démentielle des métis et des races de couleur, vous serez biologiquement attaqués, submergés mis en infériorité sur la planète.
    Le globe céleste continuera sa course peuplé par un monde gris incapable d’évoluer vers une civilisation supérieur.
    Ce sera le grand silence annoncé par Gobineau  »

    Nous y voila, en plein! Bref…on est dans une sacrée merde!

    3+

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.