[Parodie] Chanson dédicacée à Anne Hidalgo

Note: Il est désormais nécessaire d’être enregistré sur « Réseau Libre » pour pouvoir commenter nos articles. Pour savoir pourquoi, cliquez ici!

« « Les Rats » par Patriae Bellator
d’après « Les Loups » de S.Reggiani
Et si c’était une nuit
Comme on n’en connut pas depuis,
Depuis cent mille nuits.
Une nuit de fer, une nuit de sang,
Une nuit, un chien hurle.
Regardez bien, gens de Denfert, regardez le.
Sous le bandeau du salivaire
Les fions tremblent. 

Les hommes avaient l’barbu d’égout
Du Khédive, et se bourraient le mou
Leurs mères, leurs frangins, leurs nanas
Pour eux c´était d’ la dolce vita
Le ciel semblait sans nuages,
L’ raton grouillait sous les grillages…d’alors

Les rats, aaaah! aaaaaaaah!
Les rats étaient loin de Paris
En Arabie, Mauritanie
Les rats étaient loin de Paris
Voguait l’ navire, clément Zéphyr
Les rats étaient loin de Paris.

Mais après cinquante deux
Dans le fruit, proie des belliqueux
En queue s’affairent les canailles
De Maures, serpents par soupirail
Dès que la peur hante les rues
Les rats s´en viennent la nuit venue… alors

Les rats, aaaah! aaaaaaaah!
Les rats ont regardé vers Paris
D’ Algérie en Namibie
Les rats ont regardé vers Paris
Voguait l’ navire, navrante Hégire
Les rats regardent vers Paris.

Et d’ la Syrie un qui vitupère
Cent confessions en fait d’prières
Volets clos, on claquait des dents
Même dans les beaux avilissements
Et Babylone, lui sortait le soir
Affronter le nègre des boulevards…alors

Deux rats aaaah! aaaaaaaah!
Deux rats sont entrés dans Paris
L´un d’ Algérie, l’autre de Syrie
Deux rats sont entrés dans Paris
Voguez satyres, ramants derviches
Deux rats sont entrés dans Paris

Le premier avait l’ mauvais oeil
C’était un pieu mâle de Saïda
Il installa ses dix femelles
Dans un aigre foutoir rituel
Et nourrit ses deux cents petits
Avec les rampants de Passy… alors

Cent rats, aaaah! aaaaaaaah!
Cent rats sont entrés dans Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Cent rats sont entrés dans Paris
Cessez d’ rugir, flouante vermine
Cent rats sont entrés dans Paris.

Le deuxième était cul-de-jatte
C’était un pou gris sans savates
Qu´on appelait Carêm´-feignant
Il fit faire gras à ses enfants
Et leur offrit six ministères
Et tous les larbins aux fourragères… alors

Les rats, aaaah! aaaaaaaah!
Les rats ont envahi Paris
Soit d’ Italie, soit d’ Germanie
Les rats ont envahi Paris
Cassez tire-lire, baîllante ville!
Les rats ont envahi Paris.

Attirés par l´odeur du blanc
Il en vint des mille et des cents
Faire faciès en fosse d’aisances
Dans ce foutu pays de France
Jusqu´à c´que les hommes aient retrouvé
Bravoure et la virilité…. alors

Les rats, aaaah! aaaaaaaah!
Les rats sont sortis de Paris
Soit par Nazis, soit par Messie
Les rats sont sortis de Paris
J’aime ton rire, charmante Elvire
Les rats sont sortis de Paris
J´aime ton rire, charmante Elvire
Les rats sont sortis de Paris..

Et si c’était une nuit
Comme on n’en connut pas depuis,
Depuis cent mille nuits.
Une nuit de fer, une nuit de sang,
Une nuit, un chien hurle.
Regardez bien, gens de Denfert, regardez le.
Sous son manteau de bronze vert
Le lion tremble. 

Les hommes avaient perdu le goût
De vivre, et se foutaient de tout
Leurs mères, leurs frangins, leurs nanas
Pour eux c´était qu´du cinéma
Le ciel redevenait sauvage,
Le béton bouffait l´paysage… d’alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups étaient loin de Paris
En Croatie, en Germanie
Les loups étaient loin de Paris
J´aimais ton rire, charmante Elvire
Les loups étaient loin de Paris.

Mais ça fait cinquante lieues
Dans une nuit à queue leu leu
Dès que ça flaire une ripaille
De morts sur un champ de bataille
Dès que la peur hante les rues
Les loups s´en viennent la nuit venue… alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups ont regardé vers Paris
De Croatie, de Germanie
Les loups ont regardé vers Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Les loups regardent vers Paris.

Et v´là qu´il fit un rude hiver
Cent congestions en fait divers
Volets clos, on claquait des dents
Même dans les beaux arrondissements
Et personne n´osait plus le soir
Affronter la neige des boulevards… alors

Des loups ououh! ououououh!
Des loups sont entrés dans Paris
L´un par Issy, l´autre par Ivry
Deux loups sont entrés dans Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Deux loups sont entrés dans Paris.

Le premier n´avait plus qu´un œil
C´était un vieux mâle de Krivoï
Il installa ses dix femelles
Dans le maigre square de Grenelle
Et nourrit ses deux cents petits
Avec les enfants de Passy… alors

Cent loups, ououh! ououououh!
Cent loups sont entrés dans Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Cent loups sont entrés dans Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Cent loups sont entrés dans Paris.

Le deuxième n´avait que trois pattes
C´était un loup gris des Carpates
Qu´on appelait Carêm´-Prenant
Il fit faire gras à ses enfants
Et leur offrit six ministères
Et tous les gardiens des fourrières… alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups ont envahi Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Les loups ont envahi Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Les loups ont envahi Paris.

Attirés par l´odeur du sang
Il en vint des mille et des cents
Faire carouss´, liesse et bombance
Dans ce foutu pays de France
Jusqu´à c´que les hommes aient retrouvé
L´amour et la fraternité…. alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups sont sortis de Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Les loups sont sortis de Paris
J’aime ton rire, charmante Elvire
Les loups sont sortis de Paris
J´aime ton rire, charmante Elvire
Les loups sont sortis de Paris..

20+

20 Commentaires

    • Alors vous avez bien mal choisi cet ami! Ce fut une ordure comme le fut Mouloudji!
      Ces gens ont fait versé le sang des Français d’Algérie et de métropole et se sont bien gardés d’aller vivre chez leurs « chefs »; la France était déja tellement accueillante!
      Aujourd’hui, s’il était possible de les ressuciter, ce serait pour les pendre haut et court en place publique!
      Que Reggiani ait eu du talent est indéniable! Hitler en avait aussi pour faire des aquarelles (ce qui est authentique!)
      Je ne vous agresse pas, je remets juste les pendules à zéro.
      Cordialement

      2+

      Utilisateurs qui ont aimé ce commentaire:

      • avatar

Laisser un commentaire