[Parodie] Prendre un enfant par la main, Y.Duteil

Note: Il est désormais nécessaire d’être enregistré sur « Réseau Libre » pour pouvoir commenter nos articles. Pour savoir pourquoi, cliquez ici!

« « Prendre un migrant par la main » par Patriae Bellator
d’après « Prendre un enfant par la main » de Yves Duteil
Prendre un migrant par la main
Pour le sauver des gredins
Pour lui donner jouissance en son chas
Prendre un migrant pour son mât
Prendre un migrant dans ses draps
Et pour la première proie
Sécher madame en la bourrant d’émoi
Prendre un migrant en verrat

Prendre un migrant, pas la soeur
Pour soulager ses chaleurs
Tout joyeusement sans perler, sans pudeur
Prendre un migrant ingénieur

Prendre un migrant qui voudra
Mais par derrière, cette fois
Verser des larmes en accrochant ses noix
Prendre un migrant dans la soie

dou, dou, dou, dou…

Prendre un migrant par la main
Et le sevrer dans ses reins
Pour qu’il s’endorme à la tombée du jour
Prendre un migrant pour l’amour

Prendre un migrant chirurgien
Et cajoler le pèlerin
Vivre sa vie des années et soudain
Prendre tous les ans sans regain

En regardant tout au bout le simien
Prendre tous les ans en chagrin.

Prendre un enfant par la main
Pour l’emmener vers demain
Pour lui donner la confiance en son pas
Prendre un enfant pour un roi
Prendre un enfant dans ses bras
Et pour la première fois
Sécher ses larmes en étouffant de joie
Prendre un enfant dans ses bras

Prendre un enfant pas le cœur
Pour soulager ses malheurs
Tout doucement sans parler sans pudeur
Prendre un enfant sur son cœur

Prendre un enfant dans ses bras
Mais pour la première fois
Verser des larmes en étouffant sa joie
Prendre un enfant contre soi

dou, dou, dou, dou…

Prendre un enfant par la main
Et lui chanter des refrains
Pour qu’il s’endorme à la tombé du jour
Prendre un enfant par l’amour

Prendre un enfant comme il vient
Et consoler ses chagrins
Vivre sa vie des années et soudain
Prendre un enfant par la main

En regardant tout au bout du chemin
Prendre un enfant pour le sien.

9+

4 Commentaires

Laisser un commentaire