[Parodie] Les bals populaires, M.Sardou

« « « Les Bals Populaires » par Patriae Bellator
d’après « Les Bals populaires » de Michel Sardou
Dans les bals rastaqouères
L’beur est parisien
La tapette jacassière
Lance lance lance loin
Dans les bals rastaqouères
Les « brelles » du Burundi
Les bleus sur leurs arrières
Lancent lancent lancent aussi
Djelabas dans le foutoir sans loi
Nous on ne lance pas
On est là comme des hiboux
On est là pour les babtous
Et pour le rasoir sur leurs cous
Et les saigner en travers
Pour voire un cou
Et je dirais même un long cou
Et égorger entre nous
Sur des airs rastaqouères
Sur des airs rastaqouères

Dans les bals rastaqouères
Quand les négrillonne’ jouent
Les magots culs en l’air
Elles dansent entre elles
Et l’on s’en fout
Dans les bals rastaqouères
On tente tout ce que l’on veut
Moins on fait de manières
Et plus ça tourne tourne mieux
Djelabas dans le foutoir sans loi
Nous on ne danse pas
On est là comme des hiboux
On est là pour les babtous
Et pour le rasoir sur leurs cous
Et les saigner en travers
Pour voire un cou
Et je dirais même un long cou
Et égorger entre nous
Sur des airs rastaqouères
Sur des airs rastaqouères

Dans les bals rastaqouères
Chacun a son bâton
L’arabesque v’nu du Cap-Vert
Il tourne tourne plus ou moins rond
Dans les bals rastaqouères
Quand la savane s’endort
Même sur une rombière
Ça lance lance lance encore
Djelabas dans le foutoir sans loi
Nous on ne lance pas
On est là comme des hiboux
On est là pour les babtous
Et pour le rasoir sur leurs cous
Et les saigner en travers
Pour voire un cou
Et je dirais même un long cou
Et égorger entre nous
Sur des airs rastaqouères
Sur des airs rastaqouères
On est là comme des hiboux
On est là pour les babtous
Et pour le rasoir sur leurs cous
Et les saigner en travers

Dans les bals populaires
L’ouvrier parisien
La casquette en arrière
Tourne tourne tourne bien
Dans les bals populaires
Les « Raquel » du samedi
Du bleu sur les paupières
Tournent tournent tournent aussi
Mais là-bas près du comptoir en bois
Nous on ne danse pas
On est là pour boire un coup
On est là pour faire les fous
Et pour se reboire un bon coup
Et pas payer nos verres
Pour boire un coup
Et je dirais même un bon coup
Et rigoler entre nous
Sur des airs populaires
Sur des airs populaires

Dans les bals populaires
Quand l’accordéon joue
Le tango des grands-mères
Elles dansent entre elles
Et l’on s’en fout
Dans les bals populaires
On chante un peu ce qu’on veut
Moins on fait de manières
Et plus ça tourne tourne mieux
Mais là-bas près du comptoir en bois
Nous on ne danse pas
On est là pour boire un coup
On est là pour faire les fous
Et pour se reboire un bon coup
Et pas payer nos verres
Pour boire un coup
Et je dirais même un bon coup
Et rigoler entre nous
Sur des airs populaires
Sur des airs populaires

Dans les bals populaires
Chacun veut sa chanson
L’orchestre joue ce qu’il sait faire
Ça tourne tourne plus ou moins rond
Dans les bals populaires
Quand le barman s’endort
Même après la dernière
Ça tourne tourne tourne encore
Mais là-bas près du comptoir en bois
Nous on ne danse pas
On est là pour boire un coup
On est là pour faire les fous
Et pour se reboire un bon coup
Et pas payer nos verres
Pour boire un coup
Et je dirais même un bon coup
Et rigoler entre nous
Sur des airs populaires
Sur des airs populaires
On est là pour boire un coup
On est là pour faire les fous
Et pour se reboire un bon coup
Et pas payer nos verres

16+

3 Commentaires

  1. Veuillez excuser cette erreur de syntaxe: « Pour voire un cou »!
    En effet « voir » est un verbe, celui qu’il eût été séant d’utiliser en bon français.
    « Voire » étant une conjonction qui exprime le doute, l’incertitude…
    Mea culpa!

    0

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.