Les gargotiers veulent des clandos

Didier Chenet… Syndicaliste restaurateur,  je sais pas pourquoi il a une tête d’escroc.

Entre horaires contraignants et rémunération peu attrayante, les restaurateurs manquent de bras et peinent de plus en plus à recruter. Au total, 130.000 emplois seraient à pourvoir.

Pour pallier cette difficulté, les professionnels du secteur ont soumis une idée au gouvernement le 19 juillet dernier, à l’occasion du conseil interministériel du tourisme: embaucher des migrants qui souhaiteraient intégrer le monde de la restauration.

Seulement voilà, la démarche peut s’avérer complexe administrativement. « Les restaurateurs et les hôteliers sont dans les starting-blocks. On attend maintenant du gouvernement qu’il donne des papiers à ces personnes. La formation, le boulot, on est là pour le fournir ».

Didier Chenet, président du Groupement national des indépendants (GNI).

Les mamadou  vont pas travailler chez toi, ils sont ingénieurs atomistes.

 

49+

36 Commentaires

  1. alors pour commencer il y aurait plein de gens prêt à bosser en restauration mais voilà, ils ont changés le code du travail et maintenant on touche 800 euros net (et non on fait toujours pas 39 heures) nos repas sont déduit des feuilles de paye et on déclare nos pourboires. autrefois les étudiants venaient tous faire la plonge dans les resto et c’était lucratif (bien placé pour le savoir c’est comme çà que j’ai commencé) il ni a pas si longtemps on été nourris sur le resto donc on ne payais pas pour manger en deux deux sur un coin de table. la différence entre nous et l’usine, c’est qu’à l’usine c’était huit heures, nous c’était 16 heures voir plus en saison mais c’était payer et bien payé ! oui les resto manque de bras maintenant, tout simplement les gens sont pas fou. les métiers de la restauration sont dur, très dur et être payer une misère çà encourage pas. c’est bien beau de dire que les français ne veulent pas travailler mais il faut dire toute la vérité.
    quand on est une femme avec des horaires de merde, qu’on passe les trois quart de sa paye en nounou et le reste pour les impôts, on arrête l’hostellerie

    0
  2. Comprenez bien que la France ne connait pas le chômage de masse. Elle n’aurait que quelques fainéants au RSA et Trop peu de diplômés de fac-poubelle socio , psycho ,philo dont la France a t’en besoin grâce aux chiottesalo

    6+
  3. C’était dans le petit journal du FN, il y a plus de vingt ans. Un charcutier avait embauché un ouvrier arabe qui refusait de toucher les morceaux de cochon. Dans une charcuterie, en France, sans cochon…
    Bref, l’ouvrier licencié a porté plainte aux Prud’hommes, lesquelles ont obligé le charcutier à réembaucher le bicot !
    Je ne sais pas ce qu’ils vont devenir ces restaurateurs, mais ça sent le suin, tout ça. Et je ne vous raconte pas ce qui arrivera sur les tables, leur niveau de français étant ce qu’il est… Pas fini de rire, à mon zavis.

    11+
  4. Les restaurateurs français sont des escrocs qui avaient promis à Sarkozy des créations d’emplois à la pelle contre la baisse de la TVA : cela ne s’est jamais produit… Maintenant ils veulent contourner les lois existantes pour se procurer de la main d’oeuvre à vil prix : mais que font les syndicats ? Et la France continue de s’enfoncer, lentement mais sûrement !

    8+
    • Les syndicats ?
      Ils continuent de rouler pour ceux qui agressent leurs adhérents !
      Normal et d’une certaine façon, logique
      Plus il y a de mécontents, plus, en théorie, il y a d’adhérents potentiels
      Sauf dans les cas où les déçus créent un autre syndicat
      Mais la France est le pays des cocus, faut pas l’oublier
      De Sarko ( on va vous débarrasser de cette racaille) a Chirac ( réduire la fracture zoziale) en passant par molleglande ( la republik exemplaire) ,tous ces mecs ont toujours leur fan club
      Et on peut les comprendre, ce sont les seuls remparts contre le fascisme,ha ha ha !

      0
  5. – Et pour Monsieur, ce sera ?
    – Une Suze !
    – Nahdine bebek ! Nahdine oumouk ! Mécréant…tu peux pas prendre un Vichy fraise comme tout le monde !
    – bon , un Vichy fraise alors…
    – hamdouhlilah !

    13+
  6. Des doux rêveur ces bistroquets, les afros-muzzs sont pas venus bosser en France mais pour profiter des allocs en tout genre,quand a ceux qu’ils arriveront a embaucher ils vont leur couler leur clapier!!!

    19+
  7. Ce type croit-il vraiment que les gnoules et autres bamboulas qu’il prétend être prêt à embaucher salueront les clientes comme il convient et passeront leur journée à servir de la bouffe non-hallal aux clients-kouffar..? Foutage de gueule.! ni plus ni moins

    13+
  8. Il y a déjà de sérieux problèmes sanitaires avec les autochtones qui travaillent dans la restauration ou dans les usines où l’on prépare des plats, ou des produits carnés : principal problème = les coliformes fécaux dans la nourriture ! eh oui, se laver les mains après être passé aux toilettes a du mal à passer, même chez les civilisés, alors les autres…… donc restons prudents et préparons nous des sandwiches en cas de déplacements et bannissons les restaurants sur la route ou ailleurs et n’oublions pas qu’il vaut mieux manger un petit truc sain chez soi qu’un grand dégueulasse au restaurant !!

    14+
  9. Après les hoteliers , le B.T.P va s’y mettre lui aussi , et un esclavage dissimulé se mettra en route.Beaucoup d’entreprises feront de même, sans parler des artisans qui pour la majeure partie travaillent au noir. Et nous les « Gaulois » on aura droit à des services pourris plus chers et rien d’autre.

    11+
    • on le veut bien!!à force de blablater(comme les roquets qui aboient mais ne mordent pas)au lieu d’agir,on se détruit nous-mêmes!!

      5+
  10. Cela se passe déjà..des contrats ne sont plus renouvelés..ou plus transformés en CDI.pour faciliter les stagiaires racailles…les tgi..et l insertion par le travail.post occupé jusqu’au papier..ou 1er grossesse. Et la main d’oeuvre se renouvelle sans soucis.l état est le premier esclavagiste ..j étai contractuelle 7 ans dans l éducation nationnale. .post supprimé pour ne pas embaucher…et remit deux mois après avec des stagiaires en formation.a dégoûter de bosser.

    13+
  11. Ce mec ,,une bete ,,la gueule ,l esprit ,,non le mental ,,merde ,,l instinct ,,foncer sur le profit immediat sans voir le piege enorme a cote ,,il y aura encore des cons ,des « sentimentaux pour pleurer sur le sort de tels connards quand la justice immanente les frappera .

    4+
  12. Il n’y a pas assez de chômeurs en Francarabia ? La solution est simple !

    D’un autre coté personne ne peut nier la pénibilité des métiers de la restauration, et je ne suis pas certain du tout, que les clients les plus casse-pieds, les plus méprisants, les plus exigeants, soit de notre bord ! ! ….. Tout est tronqué, en Francarabia.

    4+
  13. Il parais que ce serais Bouygues qui aurais insistez pour le regroupement familiale (ce qui ne m’étonnerais pas du tout ) si quelqu’un a des infos plus pertinentes ..

    6+
    • Bonjour. Vers la fin des années soixante, les grands patrons – surtout ceux de l’industrie et du bâtiment-ont pigé qu’ils pouvaient avoir une main-d’oeuvre corvéable à merci pour pas cher. Inutile de dire que les syndicats, la gauche n’étaient pas d’accord pour se faire piquer les emplois. Giscard a suivi le patronat en instituant le regroupement familial (il ne fallait surtout pas laisser filer ces gens qui risquaient de repartir chez eux fonder une famille) Bouygues, déjà à l’époque, demandait qu’ils aient le droit de vote (on trouve des vidéos sur Youtube et Dailymotion. Depuis, les bougnes se sont bien installés et les générations suivantes, qui ne veulent plus rien foutre, mettent la France à feu et à sang. On peut donc remercier les « familles régnantes », les Bouyghes, les Peugeot et tant d’autres qui se sont fait des couilles en or au prix de nos vies.

      7+
      • Zouzou
        Et c’est aussi par ces procédés que les salaires sont gelés et indexés, soit disant, au prorata du coût de la vie.
        On en viendrait presque à faire des discours de gauche. LOL

        0
    • Entre autre mais tout le patronat était derrière lui…des boites comme Schneider…
      Leurs but :
      Casser la culture ouvrière forte dans certaines branches comme la métallurgie, le BTP, l l’automobile…
      Les logements étaient là : ceux que les rapatriés d’Algérie ont laissés et qu’on avait construit au début des années 60, villes nouvelles, devenues les banlieues puis citées…

      4+
  14. C’est pas con du tout. Sauf qu’en cas litige ,ce qui arrivera très vite, la tête du boss sera retrouvé accrocher a un grillage comme un certain Carona je ne sais plus quoi. Bon courage les cons.

    14+
  15. Y aurait pas comme un relent d’esclavagisme là-dedans… Les francaouis veulent plus bosser pour les pièces jaunes, alors on se jette sur les bougnoules qu’on pourra faire trimer pour pas cher !
    Mais que fait la gauche bordel !

    14+
  16. Rien d’étonnant…
    Le patronat a toujours milité pour une immigration massive…
    Privatiser les profits, socialiser les pertes…
    Bande de pourris!!!

    26+
    • Les milliers d’entrepreneurs n’ont jamais voulu cette immigration. Cette demande de collabos ne concerne que les très grosses entreprises et le medef.

      2+

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.