Macron a légalisé la pédophilie

Avec Hollande il y a eu le mariage pour tous.

Avec Macron, les enfants pour tous.

A l’époque nous avions annoncé que le mariage pour les tantes était l’ouverture à PMA/GPA et légalisation de la pédophilie, c’est fait… Faut toujours nous écouter…

https://reseaulibre.org/site/2018/08/02/la-pedophilie-legalisee/

Schiappa cette grosse pornocrate sant talent qui a posé pour un pédo notoire Dahmane Benanteur est juste l’instrument de cette ordurerie. Elle a été nommée là pour ça en fait.

Il en reste quoi ? Celui qui a historiquement légalisé la pédophilie est et restera El Narcissico Macron.

On se demande pourquoi ? Franchement !

Voilà la grande réforme de son mandat. Cohn-Bendit, Tata Mitterrand, Dutroux doivent festoyer.

Ce type est une ordure et ceux qui ont voté pour lui ne valent pas mieux.

Bon c’est l’été et il fait chaud, Bitru est occupé ailleurs, BFMacron lui a expliqué pourquoi.

XR

72+

43 Commentaires

  1. nous faisons trop confiance à la loi pour nous protéger et protéger nos enfants. en quelques années la loi est devenus une vaste rigolade. donc je part du principe que dans la bible on applique la loi du talion (œil pour œil dents pour dents) étant catholique je dois suivre la loi de la bible. j’en ai marre qu’on viennes égorger mes brebis dans mon près, j’en ai marre de voir les gendarmes se marrés et refuser de prendre les plaintes. j’en ai marre que mon petit dernier soit enquiquiner à l’école part des mal blanchis, et que personne ne fasse rien. marre que mes gamines qui bossent est peur en rentrant chez elles pars qu’elles sont obligées de passé dans des rues arabes (dans nos villes française) marre d’un gouvernement qui vent la France en petit bout a des émirs du pétrole et qui maintenant brade nos enfants à la loi coranique qui n’est pas notre loi. si les hommes ne bougent pas nous les femmes ont prendra les armes.

    7+
  2. Si les gens, les français, ne comprennent pas ENFIN que cette raie-pue-blic de merde, la gueuse est née pour nous détruire, détruire ce qu nos rois ont construit, c’est qu’ils sont d’accord avec ce que macron et son gouvernement de merde est entrain de faire ! ce sont des satanistes envoyés par leur maître à tous Satan afin de faire de notre Pays, un cloaque où se vautre des désaxés qui maintenant, s’en prendront (déjà fait) à nos enfants !
    Votez mieux la prochaine fois, moi je ne veux plus de ces clowns, je veux le Roi.

    5+
  3. Je réponds ici au message de  »Moi » que voici :

    8 AOÛT 2018 À 3 H 55 MIN
    Ullysse ! j’ai toujours pensé que le mélange des » races » avec les facilités de déplacement actuelles se fera au niveau mondiale ! et que dans quelques générations non ne pourrons plus distinguer » au facièce » un Africain , un suédois, un japonnais , un francarabien , ………..Mais je pense aussi : que le renouvellemnt génétique ne peux qu’être qu’une plus value pour l’homme

    j’ai placé ma réponse ici pour qu’elle ne soit pas enterrée, vu qu’elle m’a demandé un travail certain.

    **********************************************

    REPONSE :

    eh bien moi, je vous réponds que les races ne se mélangent pas. Je ne vais ici ne traiter que ce sujet, mais je vous signale qu’on peut démontrer l’impossibilité de faire disparaître complètement un peuple identifié, à moins de l’assassiner par un génocide total. Même si on essaie de l’asphyxier par submersion migratoire, on peut prouver mathématiquement qu’on n’y arrivera jamais parce que les apports forcés de populations étrangères sont nécessairement bornés, pusiqu’aucune population ne peut croître vers l’infini : cela suffit pour que le peuple que l’on veut asphyxier par simple submersion migratoire sans violences physiques ne sera jamais éliminé à condition que son taux de natalité soit au moins égal à celui des peuples étrangers que l’on fait entrer continuellement pour l’asphyxier. La preuve n’est pas si évidente mais elle est à la portée d’un honnête enseignant du second degré du niveau d’avant les socialistes.

    Que les races ne se mélangent pas est une loi biologique établie, et d’ailleurs enseignée dans tous les manuels sérieux qui traitent de l’élevage ovin, canin, ovin, et tout ce que vous voudrez d’espèces parmi les animaux dits supérieurs, essentiellement des mammifères.

    On va encore m’accuser de faire un cours, mais IL LE FAUT, car le mini-cours qui va suivre explique de façon irréfutable pourquoi les politiques migratoires actuelles sont obligatoirement des violences faites aux peuples. Une fois de plus, je prends les lecteurs à témoin que mon texte ci-dessous, je ne l’ai écrit que pour répondre AVEC DES ARGUMENTS SCIENTIFIQUES SERIEUX (et non par des slogans de propagande inutilement haineux), à une assertion qui m’est renvoyée avec des sous-entendus pas bien aimables suite à ma réponse à Baker.

    Il faut bien s’entendre : quand on veut savoir si les races se mélangent ou non, il faut préciser les conditions de l’expérience.

    L’information valable sera obtenue en observant ce que fait la nature si on la laisse faire.

    Supposons donc un espace vital où la nourriture est infinie pour tous ses habitants sujets de notre expérience. Il n’y aura donc pas de lutte entre eux pour l’accès à la nourriture.

    Prenons une espèce animale, par exemple des ovins, dont en ville d’aujourd’hui, trop d’habitants ne savent même plus que ces sont des herbivores.

    Lâchons dans cet espace deux races A et B d’ovins, en nombre comparable (il n’est pas nécessaire que ce nombre soit le même)l, avec pour chacune brebis et béliers. Par exemple :

    A= Suffolk (race originaire des iles britanniques, rustique, tête noire, bêtes trapues, à viande généreuse foisonnante, toison épaisse ; aptitude au plein air intégral : 100 %

    B = limousine (race rustique, originaire du Limousin français, toison intégralement blanche, tête plus fine que les Sufffolk, port moins trapu et plus élégant mais bête très musclée quand même bien que d’aspect moins viandu que les Suffolk ; aptitude au plein air intégral = 100 %).

    Vous laissez faire la nature dans cet espace-là, et VOUS NE FAITES AUCN APPORT EXTERIEUR durant toute l’expérience, c’est-à-dire vous n’introduisez jamais aucun nouvel animal de l’espèce ovine.

    Voici un théorème qui est enseigné dans tous les manuels évoqués ci-dessus :

    Thorème 1 = dans les conditions ci-dessus, si vous revenez au bout dun temps plus ou moins long, généralement quinze à trente générations, , c’est-à-dire à peu près au bout de quinze à trente ans, surprise ! vos yeux vont papilloter, car soit vous ne verrez dans votre espace que des brebis et béliers A, soit que des brebis et béliers B. Autrement dit, L’UNE DES DEUX RACES A ET B AURA ELIMINE L’AUTRE BIOLOGIQUEMENT.

    Bien sûr ce résultat demande d’autant plus de temps pour l’atteindre que le rapport du nombre le nombre initial de bêtes dans la race éliminée et de ce nombre dans la race éliminatrice est grand.

    On sait ça intuitivement depuis au moins mille ans, par des observations sur le terrain, mais c’est sous Louis XIII qu’on a cherché à en savoir plus et que les lois biologiques de base ont été comprises, car le roi Louis XIII était passionné d’agriculture et d’élevage.

    Il y aura, environ une fois sur deux cents, de temps en temps un petit accident : si par exemple la race limousins a éliminé la race Suffolk, une fois sur 200, un petit agneau Suffolk viendra au monde au milieu d’un troupeau tout blanc ; cet agneau noir sera un vestige de la composition du troupeau initial lâché dans cet espace-là. Ce phénomène porte un nom bien précis : ça s’appelle l’ATAVISME.

    Comment s’opère cette élimination biologique d’une race par une autre ?

    C’est mystérieux, les nécessités biologiques se constatent et ne s’expliquent pas en une page, car elles tiennent compte d’une flopée de paramètres qui sont cruciaux pour la démographie mais que nous ne connaissons pas, vu que beaucoup ne manifestents leurs effets qu’à long terme, sur de nombreuses générations. Je pourrais donner des précisions scientifiquement passionnantes là-dessus mais ça rallongerait trop mon texte. C’est un peu comme l’Astronomie : on ne prend conscience des changements que sur de longues ou très longues durées, des durées presque toujours appartenant à une échelle bien bien plus longue que celle de la vie humaine, et même bien plus longues que la durée d’une civilisation humaine.

    Pour faire court : à la première génération d’agneaux, vous allez avoir ce qu’on appelle des F1, moitié Suffolk, moitié limousins. Attention,  »moitié » n’est qu’une approximation ; à la première génération, les détails qui s’écartent de la moyenne mathématique sont insignifiants, mais il sont prédestinés à s’ACCUMULER au cours des générations, chaque petite différence par rapport à la moyenne mathématique restant inscrite dans les gènes pour toujours. C’est cette propriété de cumul qui fait que ce phénomène d’élimination suit un processus exponentiel.

    Ces agneaux F1 SONT BIOLOGIQUEMENT INSTABLES, ce qui signifie ceci : si vous isolez ces F1 et les faites se reproduire entre eux, vous n’obtiendrez jamais une lignée stable ayant les caractéristiques des F1 : à chaque génération, ça va pencher un peu plus vers là ou ça doit pencher depuis le début. Ces F1 NE FORMENT DONC PAS UNE RACE. C’est pourquoi on dit que ce sont des animaux obtenus par CROISEMENT INDUSTRIEL. Si vous voulez vendre chaque année des F1 (qui sont des animaux souvent remarquables par leurs qualité et conformation), ils vous faudra perpétuellement avoir fait se reproduire, à chaque génération, des A purs et des B purs, sinon, vous obtiendrez à la première génération des F1, à la seconde des F2, et ainsi de suite, les différences insignifiantes à chaque génération vont s’accumuler au cours des générations, et donc vous ne retrouverez jamais de bêtes semblables aux beaux F1 de la première génération ; ça va donc évoluer très peu à chaque génération, mais pendant de nombreuses générations. Vous ne verrez pas de différences importantes de votre vivant, mais pourtant l’accumulations des petites différences à chaque génération va aboutir, en un temps très long mais fini, à l’élimination d’une race par l’autre. Donc si vous voulez créer une race stable par métissage en deux, trois, quatre ou dix générations, CA NE MARCHE PAS ! C’est connu depuis Louis XIII.

    [Digression 1 : cependant, des éleveurs obstinés ont tout de même cherché à créer artificiellement de nouvelles races ovines, en un nombre très faibles de métissages. Depuis le XVII sème siècle, on n’en a réussi que deux : les  » Bleu Ile-de-France » et les » Bleu du Maine ». C’est un coup de bol, ces deux races, aussi belles l’une que l’autre, ont été obtenues avec très peu de générations métissées et restent stables (elles sont belles, mais sensiblement plus fragiles que les races naturelles. Par exemple, elles exigent plus de nourriture et plus de qualité dans la nourriture. Fin de la digression 1]

    C’est pareil avec les races canines, (ou bovines, etc) : si vous réussissez à créer une nouvelle race bien typée, ayant fait la preuve de sa stabilité sur beaucoup de générations, bravo ! votre fortune est faite !

    L’Histoire ne s’arrête pas là : QUELLE EST LA RACE QUI ELIMINE BIOLOGIQUEMENT L’AUTRE ?

    Eh bien ON LE SAIT, DE FACON CERTAINE :

    Théorème 2 : la race qui élimine l’autre n’est pas la plus belles, ni la plus costaud, ni la plus résistante aux maladies courantes des ovins :

    C’EST LA RACE QUI EXISTAIT DEPUIS LE PLUS LONGTEMPS SUR CE TERRAIN-LA !

    (vous pouvez vérifier que ce théorème figure en bonne place dans le manuel
    qui fait autorité  »Le Bon moutonnier »). Ce théorème n’admet aucune exception.

    Ainsi, si vous faites l’expérience ci-dessus dans le Limousin français, la race Limousine va éliminer les Suffolk en plus ou moins de temps. Si vous la faites avec le même nombre de A et de B, en Angleterre dans le Suffolk, les Suffolk vont automatiquement éliminer les Limousines en un certain temps (qui ne sera pas forcément le même que pour l’expérience réalisée dans le Limousin, mais peu importe. C’est comme ça et pas autrement ! parce que les brebis Suffolk dans le Suffolk sont chez elles et parce que les brebis Limousines dans le Limousin sont chez elles ! on ne peut pas aller plus loin dans le raisonnement, on se heurte là à un butoir dans le déroulement logique.

    Alors vous me direz  »oui mais les humains c’est pas comme les animaux, et blablabla ». Je connais par coeur tout le baratin gauchiste qu’on va me débagouler sur ce thème, à me faire tomber de sommeil. Pffff !

    Objection non recevable ! l’espèce humaine appartient au monde biologique animal, elle est omnivore mais au départ de l’aventure humaine, herbivore et frugivore à 99 %, donc lourdement dépendante de son environnement naturel. Comme les humains existent depuis la fin du Tertiaire (Lucie a 3 millions d’années, et on aurait découvert des crânes humains encore plus anciens ; l’ère quaternaire a commencé il y a 2 millions d’années), on voit donc que l’évolution qui nous a fabriqués tels que nous sommes en ce moment a duré au minimum TRENTE MILLE SIECLES, donc au moins CENT CINQUANTE MILLE GENERATIONS. Comment peut-on croire, sans se dénoncer soi-même comme débile mental odieux vaniteux, que des petits docteurs Mabuse bouffis d’orgueil pourraient changer quoi que ce soit à notre nature actuelle par des lois juridiques écrites sur du papier et par des manipulations dérisoires, aléatoires, désordonnées, migratoires ou autres, s’étalant sur deux, trois, quatre ou même dix générations ? ii faut être fou et demeuré pour croire ça ! NOTRE NATURE BIOLOGIQUE N’EST PAS MODIFIABLE A COURT NI A MOYEN TERME. Lisez les Dialogues de Platon : vous vérifierez que l’intelligents des Grecs Anciens contemporains de Platon était au moins aussi merveilleuse que la nôtre ! c’est la même subtilité quasiment divine, la même rigueur intellectuelle, la même infinie palette de toutes les nuances psychologiques verbalisées ou non dites, bref c’est largement aussi riche que les plus merveilleux de nos textes actuels, largement aussi fouillé que des textes de Heidegger ! Ìl est clair que ces pensées de Platon ont été conçues dans des cerveaux analogues en tout point aux nôtres !

    Revenons donc à la discussion sur les politiques migratoires.

    Les métisseurs fanatiques à la Sarkozy se croient plus forts que cent cinquante mille siècles d’évolution biologique. Bravo l’artiste ! la nature est contre eux, et continuera d’évoluer à la vitesse qui est la sienne, quand Sarkozy sera réduit à un petit tas de poussière dans un cercueil pourri depuis bien longtemps, dans un environnement où plus personne ne saura seulement qu’il a existé.

    Alors on pourra raconter tous les pauvres arguments à court terme qu’on voudra, voici ce qui va se passer, nécessairement : la tendance NATURELLE à long terme ne peut pas changer (autrement que par des milliers de siècles d’évolution), donc, le métissage forcé aboutira toujours à des produits biologiquement instables, porteurs de la tendance définie par la plus longue ancienneté sur les aires géographiques homogènes d’où proviennent les races humaines actuelles. Si l’on veut s’obstiner à obtenir des races nouvelles à tout prix par métissage forcé, IL VA FALLOIR, A CHAQUE GENERATION, FAIRE DE NOUVEAUX APPORTS MIGRATOIRES (puisqu’en laissant faire la nature, C’EST A DIRE EN LAISSANT TRANQUILLEMENT CHAQUE RACE RESTER CHEZ ELLE SANS LA FORCER A INTEGRER DES TROP NOMBREUSES POPULATIONS ETRANGERES, la race la plus ancienne sur une aire donnée va éliminer toute autre race).

    D’où une question nouvelle ; dans notre expérience initiale, QUE SE PASSE-T_IL SI A CHAQUE GENERATION, ON PROCEDE A DE NOUVEAUX APPORTS FORCES D’INDIVIDUS DE l’UNE DES DEUX RACES SEULEMENT ?

    Cette question est d’une complexité mathématique redoutable. La seule partie facile de la réponse est la propriété que j’ai indiquée en préambule : que si une race maintient son taux de natalité au moins au même niveau qu’une autre, il est impossible de la génocider par submersion migratoire. Le reste de la question prendrait toute une thèse difficile.

    [ Digression 2 : on peut vérifier la quasi-impossibilité de faire disparaître une race sans la génocider par crime par la longueur surprenante des conflits raciaux dans le monde. L’exemple du Soudan chrétien vient aussitôt à l’esprit = la volonté de l’asphyxier existe depuis plus de quarante ans et malgré cela, ces chrétiens existaient toujours. On n’a pu les éliminer, tout récemment, à 99%, qu’en les assassinant purement et simplement. Fin digression 2]

    Chez l’homme, la culture d’une race est une caractéristique de la race elle-même, secondaire par ses côtés non biologiques mais primaire par ses côtés directement liés à sa biologie propre (celle qui n’évolue qu’en des milliers de siècles) .

    Donc les métisseurs fanatiques obsessionnels qui sont en train de foutre le gros bordel en Europe sont obligés de procéder à des violences perpétuelles, à chaque génération, pour imposer leur politique dE métissage obligatoire ; Ils ne peuvent l’imposer et la poursuivre que par la force, par des contraintes de plus en plus insupportables. Ils vont nécessairement constater, en peu de générations, qu’ils auront inauguré une période de guerres, de troubles et d’affrontements de toute sorte dont ils ne savent pas eux-mêmes comment ils vont se sortir, susceptibles de nous amener des conflits géants qui nous feront regretter WW2.. Malgré leurs gros tas de paperasses sur lesquels il y a écrit des chiffres avec en dessous  »euros », ou  »dollars », ou  »dinars » ou je ne sais quoi d’autre, ils vont se trouver obligatoirement dans la même situation que les compagnons d’Ulysse quand ils ont, en dépit de la défense qui leur en avait été faite, ouvert l’outre d’Eole. Ils ne savent même pas à quoi ils vont arriver ! personne ne peut le prévoir. Ces manoeuvres migratoires à l’aveuglette relèvent de la roulette russe.

    Que ceux qui ne la connaissent pas lisent donc la fin de l’Odyssée, ils y verront ce qui est arrivé à ces compagnons d’Ulysse qui ont désobéi à ses conseils de sagesse……….et à ses ordres de ne pas toucher à l’outre d’Eole !

    P.S. votre confiance en la certitude d’améliorer les races humaines en les soumettant à des métissages forcés est admirable. Vous pourriez méditer ce que j’ai exposé sur les croisements industriels, ne croyez pas qu’ils sont toujours rentables ! il existe des croisements industriels exécrables, qu’il faut à tout prix éviter. C’est que dans la procréation, l’être nouveau qui naît hérite à la fois des qualités et des défauts de deux parents. Ce qui rend impossible une prévision scientifique. C’est d’ailleurs là le plus grave défaut de l’eugénisme prôné par Alexis Carrell. L’idée qu’on va pouvoir programmer des procréations de nouveaux Newton ou de nouveaux Planck est infantile, digne des romains de science-fiction qu’on lit quand on a treize ans. Plus on a de connaissances des êtres vivants, plus on se convainct qu’il faut toucher le moins possible à la nature. Pénétrez-vous des cent cinquante mille générations qui ont abouti à l’humain européen actuel : une durée pareille nous écrase, nous dépasse, rend illusoire toute idée de manipulation génétique : comment pouvez-vous croire que l’homme actuel va faire mieux que la nature, en réussissant des manipulations qui dureront….. cent cinquante mille générations ? c’est absurde ! pour juger des résultats vrais d’une manipulation génétique, même anodine, il faudrait un recul d’au moins quelques dizaines de siècles ! voyez comme le cancer nous résiste, comme le sida ne livre pas ses secrets, comme les maladies nouvelles s’ingénient à nous menacer chaque fois que nous avons vaincu les maladies précédentes !

    L’observation de la vérité rend modeste et sage. Méditez aussi l’exemple de Beethoven, souvent cité mais je le cite ici quand même, car peut-être tous les lecteurs ne le sonnassent-ils pas.

    D’abord, qui peut croire qu’on pourrait un jour programmer la naissance d’un nouveau Beethoven ? allons donc, cette seule idée fait sourire ! mais d’où sortait Beethoven ? mère syphilitique, père tuberculeux, sa fratrie fut décimée parc cette lourde hérédité ; un frère aveugle, un autre mort-né, , etc. Je ne sais plus quel rang il avait parmi les enfants de ce couple de grands malades. Je crois qu’il était cinquième ou sixième, les lecteurs rectifieront. Et c’était Beethoven, un des plus géniaux compositeurs que l’humanité ait connus ! Alexis Carrell ne l’aurait jamais pris dans une de ces écuries d’humains parfaits dont il rêvait tout éveillé pour les sélectionner, quand il exprimait sa confiance en la sélection pour améliorer le genre humain. Le sélection ? non, ça ne marche pas non plus, du moins de cette façon puérile ! la vie, et surtout la vie humaine, c’est autrement compliqué que ça !

    Les migrations forées sont des manipulations génétiques comme les autres. Ce sont les pire de toutes, par la proportion énorme d’impondérables dans le résultat.

    La procréation sexuée est la réponse la plus récente de la vie à la mort. Sa stratégie est, par cette différentiation des sexes, de multiplier par un nombre gigantesque le nombre de combinaisons possibles pour le ,nouvel être à naître qui va prendre la suite des parents dans la chaîne de la vie. Chaque combinaison produit une réponse à une probabilité de survenance d’un changement de conditions climatiques. Si la population de l’espèce est suffisante, cette stratégie fait que parmi ces combinaisons possibles qui aboutissent à une nouvelle naissance, il y en aura toujours une proportion qui sera capable d’assurer la survie en cas de réalisation d’une de ces probabilités de changements. AInsi en cas de changements énormes, il y aura toujours au moins quelques individus à naître qui seront capable de survivre au changement effectif de l’environnement. C’est pourquoi l’homme a survécu aux grandes glaciations, une performance inouïe ! les grandes glaciations ont sûrement tué 90 % de ‘l’humanité qui les a abordées. Mais par la reproduction sexuée, il y a eu toujours au moins 10 % de survivants; c’est géant, cosmique ! un défi inconcevable à la mort ! on n’est pas près de percer les secrets qu’il y a là-dessous ! alors gardons-nous de procéder à des manipulations infantiles, faire concevoir des enfants à des humais mâles, faire porter à des femmes de 80 ans des enfants d’autres couples pour voir si elle les fera naître, etc. tout ça fait penser à des gosses en train de aire mumuse avec n’importe quoi., juste pour voir !

    FIN de cette seconde réponse.

    7+
  4. Il ne reste plus, maintenant, qu’à s’occuper de la zoophilie.

    Objectif : la zoophilie pour tous !

    Ce nouveau combat pour l’émancipation humaine devrait causer moins de difficultés que les précédents, car il pourrait âtre mené dans un esprit bien plus oecuménique. Les pénibles  »convergences  » de Farida Belghour pourraient être remplacées par une active coopération avec les  »autorités religieuses » islamistes, vu qu’en ce domaine, les mahométans ont une expérience en avance de plusieurs siècles sur nous. Des imams soécialistes nous feraient bénéficier de leur science, et donner des conseils aux plus jeunes enfants. Ils pourraient accompagner les missi dominici de Mme Belkacem, qui se sont déjà dévoués sans compter pour prêcher sur tout le territoire la bonne parole de tolérance et d’antihomophobie dans les écoles primaires, avec l’aimable coopération empressée des chefs d’établissement.

    Dans les écoles maternelles, on pourrait ainsi faire d’une pierre deux coups, en commençant avec des ours en peluche avant d’en venir aux choses sérieuses. On continuerait avec des petites bêtes, des hamsters, des cochons d’Inde, et en progressant, dans les grandes classes terminales, on achèverait cette formation avec des vraies chèvres, sous surveillance musulmane avec des  »savants de la foi » agrégés ou docteurs en ces matières. On pourrait charger le doyen Bouh Baker de présider une commission des programmes chargée de mettre à jour les nouveaux manuels scolaires, dont il faudrait prévoir des éditions en plusieurs langues, sans oublier les dix-sept langues arabes du Moyen Orient. Ces programmes rentreraient mieux dans les petites têtes blondes si ces manuels étaient illustrés par de nombreuses photos rapprochées explicites.

    Le chantier qui s’ouvre ainsi devant nos sociétés est infini. Rien ne sera trop beau pour conquérir ces nouveaux espaces de liberté individuelle.

    L’enrichissement du vivrensemble serait encore plus grandiose en invitant les grands chefs écologistes à ajouter leur contribution à cette grande oeuvre : ne sont-ils pas les mieux placés pour faire entendre la voix des défenseurs de la cause animale ? Ils pourraient présider une sous-commission chargée de veiller à ce que les pratiques zoophiles respectent l’intimité et l’intégrité physique des animaux susceptibles d’être concernés, chiens, chats, cochons, ânes ânesses, génisses, caprins de toute sorte, petits équins, sans oublier les canards, puisque l’honorable Grans Manitou Jean-Paul Sartre, dans un de ses textes qui font autorité dans les milieux du vjvresensemble, a vanté les aptitudes de ces palmipèdes à satisfaire les humains amateurs de cette sorte de jeux ludiques.

    4+
    • COMPLEMENT :

      Jacques ATTALI s’est fait une carrière et un nom. Il est un exemple admirable de réussite sans avoir besoin de compétences précises dans aucune science exacte ni dans la création et la gestion d’aucune entreprise industrielle.

      Son CV, bien résumé dans Wikipédia, est éloquent. Le contenu intellectuel de ses multiples ouvrages est facile, aéré, et ne demande du lecteur aucun effort pénible. Ses textes procèdent constamment par affirmations que leur sous-entendue évidence dispense de démontrer par des raisonnements et des preuves contradictoires, ce qui est la forme molle et hypocrite de l’argument d’autorité. Une autre méthode qu’il utilise pour convaincre est la référence à des ouvrages ou auteurs ayant fait allusion à des thèmes voisins. Ouvrages et auteurs la plupart du temps tous d’accord entre eux et dont très peu de lecteurs iront vérifier leur contenu

      Le tout est léger, transparent, fluide comme l’air.

      A côté de ces nombreux ouvrages, Jacques Attalli a collectionné les relations utiles, comme l’article de Wikipédia le montre abondamment. Il a fait partie de nombreuses commissions, rencontres, colloques, etc, toujours dans les cercles rapprochés du pouvoir en exercice, qu’il a parfois présidées. Sa spécialité avouée est l’économie.

      Malheureusement, quelqu’un qui chercherait à comprendre serait bien embarrassé d’expliquer ce qu’est  »l’économie », souvent hardiment qualifiée de  »Science », oullalà ! Le  »Science économique », c’set quoi au juste ?

      Décidément, le mot  »Science » attire de nos jours un peu trop de personnes dont le dernier des soucis est d’apprendre sérieusement au moins une science exacte. Ces personnes accolent volontiers le mot  »Science » à leur  »spécialité », histoire de lui donner une crédibilité qu’elle n’aurait pas par ses seules forces. L a spécialité  »économiste » semble appartenir à cette catégorie. A leurs yeux, auprès du grand public,  »Science économique », ça vous donne bien plus de prestige, donc ça augmente votre force de persuasion…..ces procédés relèvent de l’intimidation.

      Quand on se tape la lecture intégrale de la  »Théorie Générale » de John Maynard Keynes, on est écartelé entre la peur de paraître con si on avoue n’y avoir rien compris et qu’on n’en a presque rien retenu, et la crainte de ne pouvoir assumer si on fait semblant de trouver ça remarquable, supérieurement intelligent, et qu’en conséquence, on se voit obligé de soutenir des conversations plus précises à propos de cette oeuvre i LA TUILE !

      A ma grande honte, je fais partie de ceux qui se sont tapé cette  »oeuvre », pour savoir si j’y apprendrais quelque chose.

      Je m’en fous de m’en foutre si je choque certains, mais pas question de ne pas dire la vérité.

      La vérité, c’est que cette  »Théorie Générale » est un fatras d’où il est impossible, de bonne foi, de tirer quoi que ce soit qui ressemble à une vérité d’évidence ou à une loi incontestable.

      95 % de l’ouvrage consiste en du baratin abscons. Dans les 5 % restants, on trouve de tout.

      Exemple 1 : après une interminable dissertation sur la  »’valeur travail », l’auteur explique que plutôt que laisser des ouvriers au chômage, il est plus rentable d’imprimer des billets de banque, de les conditionner dans des bouteilles, d’enfouir ces bouteilles dans la terre, et de payer ces mêmes ouvriers à faire les terrassiers pour déterrer les bouteilles et en extraire les billets de banque avec lesquels on les paiera. J’engage les lecteurs qui le pourront à nous expliquer en quoi cette activité stupide est plus rentable que le chômage.

      Exemple 2 : à un moment, l’auteur introduit une fonction numérique, qui va lui permettre de pontifier auprès des ignorants qui ne savent pas ce qu’est une fonction numérique. Sa définition de la fonction en question est de la poésie pure : le domaine de définition n’est pas explicité, il est vachement flou, et après, là on est au sommet de la quintessence de ce bouquin qui a a fait couler plein d’encre, il dérive cette fonction. Sauf qu’on se demande pourquoi cette fonction, dont on ne sait pas bien en quoi elle consiste, serait obligatoirement dérivable. En plus, la variable par rapport à laquelle il dérive ne se déduit pas clairement du texte. Mais le laïus incroyable qui commente cette extraordinaire dérivation est non un poème mais tout un roman, qui ne vaut pas un clou, duquel on ne déduit rien de clair ; bref, de l’imposture à l’état pur.

      Exemple 3 : l’auteur, au milieu du bouquin, explique que le travail qui ne sert à rien ne vaut rien. Il donne un exemple à la portée de tout le monde : un pêcheur de perles qui va les chercher dans des huîtres en plongeant ramasser des paniers entiers d’huîtres. L’auteur; gonflé de son importance, vous explique que si le plongeur bosse 12 heures par jour pour ramasser des paniers d’huîtres à 10 m de profondeur et ne trouve jamais de perles dans les huîtres, son travail ne vaut rien. On reste confondu que quelqu’un puisse se faire une renommée mondiale en ayant dit ça ! ah bon ? des fois que quelqu’un aurait estimé que le travail du plongeur qui ne ramène jamais de perles vaudrait quand même quelque chose ? à part les matons qui surveillent des condamnés casser des cailloux, je ne vois pas ! c’est donc ça, une pensée de génie ?

      Et tout le bouquin, qui est gros, est comme ça. Du charlatanisme éhonté. Quand vous pensez qu’on a fait de l’ ECONOMIE une discipline à part entière dans nos établissements d’enseignement, et qu’il y a même une agrégation d’économie, il ne faut pas être surpris que la France se retrouve, après bientôt quarante ans de règne socialiste, règne dont Jacques Attali a été l’un des personnages les plus en vue, avec une dette publique dont le montant égale vingt fois celui du stock d’or de la Banque de France, soit environ 60 000 tonnes d’or, au prix moyen actuel. Quand on sait que la quantité d’or totale de la planète tourne autour de 150000 tonnes, ça fait réfléchir !. Si vous préférez, cette dette représente environ huit fois le stock d’or de Fort Knox. Je persiste et signe : ce gros bouquin, c’est du rien. Pourtant, tout ce qui gravite et fricote autour de la supercherie nommée  »économie » se croit obligé de louanger ce livre à qui mieux mieux ! en se prosternant devant l’auteur, carrément !

      John Maynard Keynes s’est activé au moment de la conférence de Bretton Woods en 1944, qui définissait les parités de monnaies occidentales par rapport à l’or. Contrairement à ce qui se dit trop souvent, Keynes n’a pas fait partie des décideurs de cette conférence . D’ailleurs il était un grand malade, tuberculeux en phase terminale, et s’épuisait trop vite pour participer réellement aux travaux de cette conférence qui a commandé les destinées monétaires du monde occidental à peut près jusqu’au 15 août 1971, date où Nixon a décidé de mettre fin à la convertibilité du dollar en or (ce qui annulait de fait les engagements de Bretton-Woods). Quand on a terminé la lecture de cette  »Théorie Générale », on peut toujours chercher en quoi cet ouvrage préconise de mener des politiques inflationnistes pour assurer la prospérité générale ! Ce livre est comme celui de Nostradamus : les  »initiés » et autres spécialistes de la spécialité peuvent en tirer tous les extraits qu’ils veulent pour démontrer n’importe quoi et son contraire.

      Qu’on ne me prenne pas pour un obscurantiste de l’économie. Sans utiliser ce grand mot, il existe réellement des lois, découvertes de longue date, qui décrivent des aspects de la vie économique et des systèmes monétaires. La plus intéressante est la LOI DE GRESHAM, qui énonce une vérité éternelle palpable et vérifiable en tous temps, sous toutes les latitudes et tous les climats :

      LA MAUVAISE MONNAIE CHASSE LA BONNE

      Mais il en est d’autres, tout aussi sérieuses : la loi des rendements décroissants de Ricardo, par exemple. Ou encore, les réflexions de Malthus, qui n’ont pas pris une ride quand on voit ce qui se passe aujourd’hui en Afrique. Et bien d’autres, qui n’ont pas besoin de vocabulaires ésotériques ronflants ni de pavés de 600 pages pour être exposées…..

      Pour revenir à Jacques ATTALI, si j’ai tant tenu à le présenter à ma façon dissidente, c’est à cause de sa récente itw au cours de laquelle il a dit, sur son inimitable ton doucereux et paternaliste de celui qui sait mais va essayer, dans sa grande bonté, de se mettre à la portée de ses auditeurs dont il pense profondément qu’ils sont de pauvres déficients mentaux :

      LA FRANCE A BESOIN DE MIGRANTS. ELLE EN A BESOIN POUR PAYER LES RETRAITES DE CEUX QUI NE TRAVAILLENT PAS.
      LA FRANCE DOIT S’OUVRIR AU MONDE, L »AVENIR EST AU METISSAGE UNIVERSEL, LE BLANC VA DEVENIR UNE PAUVRE CHOSE DEPASSEE (…….)

      Les deux donzelles qui conduisaient cette itw étaient subjuguées par, muettes face à, limite en transes devant l’auguste grand Maître, et buvaient lentement ses paroles, sans un mot. Aussi n’ont-elles pas pensé à lui demander s’il considérait oui ou non les habitants d’Israël comme des blancs, c’est-à-dire comme de pauvres choses dépassées, ou comme des non-blancs, auquel cas on aurait aimé savoir à quel type de population il les rattachait. Pour bien situer la question ainsi posée, ces donzelles auraient pu rappeler l’opinion de Louis Ferdinand Céline, qui écrit explicitement, dans ses B.P.U.M. :
       »LE JUIF EST UN NEGRE  ».

      En tout cas, d’après son discours, les races blanches n’auraient d’autre avenir démographique que l’extinction pure et simple.
      D’où l’importance de savoir si oui ou non les habitants d’Israël sont concernés par cette condamnation sans appel.

      Bon, trêve d’ironie, redevenons sérieux : en définissant les blancs de demain comme  »une pauvre chose dépassée », Jacques ATTALI démontre qu’il n’a jamais étudié sérieusement, scientifiquement, la question des races humaines. Il y a encore moins réfléchi qu’aux questions économiques et monétaires, c’est dire ! je renvoie mon étude principale sur les races.

      2+
  5. « Béthune. Fellations imposées à 4 enfants, le réfugié soudanais évoque “une coutume du Soudan” pour se justifier. »
    https://policeetrealites.com/2018/08/07/bethune-fellations-imposees-a-4-enfants-le-refugie-soudanais-evoque-une-coutume-du-soudan-pour-se-justifier/amp/
    Pour les malades mentaux qui nous gouvernent, interdire à des pauvres gens déracinés de perpétuer leurs traditions serait raciste, n’est-ce pas ? Donc si la pédophilie est une tradition dans des pays qui nous envoient des migrants, ils considèrent qu’il faut la légaliser.
    CQFD.

    7+
  6. On va pas se laisser imposer ces lois de salopards de pédos, faudra régler le compte des pédos, en tout cas je le ferai si je vois une ordure toucher un gosse j’attends rien de la justice pourrie.

    12+
  7. detrompez vous ,cette descente vers l’enfer de la perversion et de la depravation arrange l’islamisme qui se fait fort de l’eliminer au contraire de l’eglise catholique qui se tait vu les scandales pedolphiles dont elle est accusee,,
    vers quels extremes (islam ou perversion sexuelle) pencheront les francais?

    12+
  8. VOUS croyez qu’ un enfant violé à 3 ans , était d’accord ?? Les SÉQUELLES il les aura à vie !! Et le salopard , un petit tour en prison , et il recommence !

    16+
  9. L’inceste,la pédophilie….l’anthropophagie…on va y venir si cela continue avec ses grands psychopathes…si l’humanité ne se reprend pas trés rapidement elle va droit à sa perte et à la vitesse grand V…DONC c’est désolant mais à part une troisiéme guerre mondiale je ne vois pas d’autres solutions …quand la téte est pourrie (« Le poisson pourrit toujours par la tête »).

    25+
    • bonjour ,la troisième pour ceux qui la pratiqueront ,vu quelle sera civile !!! au grand plaisir de la grande finance mondialiste …..

      1+
  10. Elle a une expression sur cette photo, à aimer les gamins pré-pubères. Un peu du genre à se délecter qu’un ado perde ses moyens devant elle face à cette mimique racoleuse. On va pas tergiverser: ça la ferait mouiller de voir un gamin se lâcher la purée dans le bénouze.

    21+
  11. byblosboy ,,tu as frise le pleonasme ,,tu aurais mis fm avant detraque et tu faisais une faute de franchouille ,,le texte de couscous me laisse pantois ,,c est deja un debut aout 84que la mite ,bad inter et l ivrogne de lille avaient supprime l alinea reprimant le detournement de mineur , depenalisant les pedos ,,sauf soit disant si le pedo a un role d autorite ,,,

    4+
  12. Article 5 de la loi pédophile :
    De choisir ses partenaires sexuels ,de rechercher a atteindre son plein potentiel et plaisir sexuels , ce dans un contexte non discriminatoire et en tenant pleinement compte des droits d autrui et des capacités évolutives de l enfants .

    Pour ceux qui n ont pas comprit , si votre rêve est de niquer avec un gosse vous avez le droit du choix de votre partenaire pour atteindre le plus belle orgasme de votre vie suivant si l enfant est en age de comprendre .

    C est quand que l on bute toutes ces merdes ?????????????????????

    18+
  13. Je suis tout le temps de votre avis, mais je pense que vous ne saisissez pas cette loi. En fait avant cette loi n’importe quelle enfant victime d’une agression sexuelle devait, comme le droit francais lui obligeait, prouver son nom consentement. Aujourd’hui en deçà de 13 ans on considère que l’enfant n’a pas donné son consentement. Donc même si le pédophile dit que l’enfant était consentant cela ne comptera pas.
    C’est assez dur a déchiffrer sur le texte de loi. Comme beaucoup de loi, il faut savoir les lire et les analyser.
    Bien que je mettrai volontiers ce gouvernement aux égouts je ne peux que féliciter cette loi qui, pour une fois, protégera les enfants en leur otant la responsabilité de prouver leur non consentement.

    7+
    • couscous…
      avant d’expliquer les choses essayes d’écrire sans fautes,ça sera déja plus crédible.
      ceci dit,ya pas à légiferer sur l’age ou le consentement ou non d’un gamin.
      le pédophile on lui coupe les couilles sans autre forme de procès.
      et après on le pend histoire de s’assurer qu’il n’y aura pas de récidive
      c’est clair?

      9+
    • autant que je sache le « verrou » de 13 ans a été supprimé du projet de loi ne reste plus que la protection jurisprudentielle de 5 ans ! En clair au delà de 5 ans l’enfant devra prouver qu’il n’était pas d’accord. Par ailleurs il est faux de dire qu’avant il n’y avait rein de prévu.
      Les articles 222-22 et suivants prévoyaient entre autres choses « la surprise » dans les circonstances du viol ou de l’agression sexuelle. N’importe quel magistrat normalement câblé se doit d’appliquer cela au cas d’un mineur. Enfin en cas de viol ou d’agression sexuelle sur un mineur de 15 ans et moins les peines étaient augmentées.
      Encore faut-il pour appliquer les lois existantes que les magistrats ne soient pas vérolés jusqu’à la moelle. Nous avons largement assez de lois dans ce pays pour contrer toute délinquance encore faut-il qu’elles soient appliquées de manière lucide, honnête et juste par des gens normaux.

      1+
      • Suffit de taper loi Shiappa sur Google et on se rend compte de la connerie de certains qui ne visent que l’outrance. Bonne lecture, comparé à la majorité des commentateurs.

        0
  14. Je ne comprend pas cette loi ni meme pourquoi cette loi mais sa change rien un enfant n’est pas concentant jamais et je garantis que si quelqu’un touche a mon petit bou je le tue après avoir torturé et tuer toute sa famille devant lui où elle

    19+

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.