L’invasion musulmane en Europe a débuté il y a plusieurs années et s’est considérablement amplifiée depuis un an. Dans un premier temps, par la mer Méditerrannée. Dans un second temps, par les frontières terrestres de l’Union Européenne. Les media, aux ordres des gouvernements collaborateurs de l’islam, nous présentent des « migrants » fuyant les zones de guerre.

La réalité est toute autre: S’il y a bien en effet certains réfugiés de guerre (Syrie, Irak), la plupart des envahisseurs sont simplement attirés par le mirage d’une vie meilleure en Europe. Ils sont en très grande majorité musulmans, les véritables réfugiés chrétiens ayant été, selon de multiples témoignages, assassinés pendant leur périple par les envahisseurs musulmans. Parmi eux, un grand nombre de combattants islamistes suivant les ordres des dirigeants de l’ « Etat islamique » d’entrer en Europe pour préparer l’affrontement final entre musulmans et « infidèles », qui mènera à l’installation d’une Europe islamique.

Les gouvernements des pays de la « vieille Europe » dans leur ensemble collaborent très activement à cette invasion, multipliant les messages d’invitation et de bienvenue à l’égard des « migrants », forçant leurs citoyens à accepter cette invasion. Ils semblent oublier qu’avec des taux de chômage record, ces « migrants » n’ont aucune chance de pouvoir subvenir à leurs besoins, et devront vivre soit de l’aumône gouvernementale – mais les caisses de tous les pays européens sont vides – soit par leurs propres moyens – illégaux. Les anciens pays « de l’est » semblent plus lucides et commencent à se positionner contre cette invasion.

Les peuples européens dans leur ensemble sont en grande majorité passifs soit par peur des représailles gouvernementales (Etre traité de « raciste » en Europe est la norme et peut conduire à la prison), soit par lâcheté en espérant que cela « n’arrivera qu’aux autres ».

Les partis politiques traditionnels dans leur ensemble acceptent cette invasion. Certains partis nationalistes s’y opposent ouvertement, par exemple en Allemagne et en Hongrie. D’autres partis nationalistes comme en France, sont aux abonnés absents.

La situation est grave, et il est très probable que très vite des niveaux de violence jamais observés en Europe vont être atteints. Les « migrants » vont en effet vouloir prendre ce qu’ils pensent être leur dû, on a déja vu d’ailleurs de très nombreux cas de vol et de viol qui sont bien sur soigneusement tûs par les media aux ordres des gouvernements.

Considérant la gravité de cette situation il nous semble important de regrouper un maximum de personnes de tendances variées, ayant en commun le refus du naufrage et de l’invasion actuel dans le respect des valeurs qui ont fait la force de la France jusqu’à aujourd’hui.

Ce regroupement en ligne doit être suivi d’un regroupement physique car, nous le savons tous, des heures sombres nous attendent et le combat sera dans la rue et non seulement sur les écrans. Un réseau de Patriotes doit voir le jour, il a été nommé « Réseau Libre ».

Les rédacteurs de « Réseau Libre » sont de diverses origines. Certains ont milité et/ou militent dans des organisations diverses, en général très discrètes. Certains ont déja à leur actif une importante expérience de l’information en ligne et sont issus de Radikalweb, Canal-Résistance, SOS-Racaille, Libertyvox, Fdesouche, Euro-Reconquista, etc, et participent bien souvent à d’autres blogs et sites sous divers pseudonymes. La prudence est de mise, la majorité des pays européens pourchassant les auteurs d’analyses que vous trouverez ici. Nous ne sommes affiliés à aucun parti ou mouvement politique, ceux-ci ayant fait preuve de leur incapacité à empêcher cette invasion, voire pour beaucoup d’entre eux de complicité active ou passive.

« Réseau Libre » propose, en plus de ce site, un système de messagerie entièrement cryptée [Voir ici] fonctionnant sur tout smartphone et ordinateur.

Une radio en ligne est en cours de préparation, avec avec une émission hebdomadaire en direct [Voir ici]

Notre équipe est composée exclusivement de bénévoles mais il nous faut financer l’achat et l’hébergement des ordinateurs serveurs. Ceux-ci, pour être totalement hors de portée des autorités françaises et européennes et pour que votre sécurite soit donc assurée sont hébergés en Russie. Vous pouvez nous aider financièrement avec des donations par tranche de 10 euros, somme permettant à tous de participer [Voir ici]

L’équipe de Réseau Libre

Si vous désirez écrire des articles sur ce blog nous les accepterons s’ils entrent dans notre ligne générale. Vous pouvez également commenter sur tous les articles diffusés. L’heure n’étant plus aux discussions oiseuses sur des sujets foireux, nous nous réservons le droit de décider de la publication ou non des textes recus.

Si vous désirez nous contacter, cliquez ici!

11+

8 Commentaires

  1. Voici le sort et les remerciements que nos pourritures de collabos au pouvoir ont réservé au soldat Daniel Crepet mort au combat. Nous avons à faire à une vermine, qui j’y compte bien, auront très rapidement, à répondre de leurs actes !!

    « Le SDF décédé dans les rues de Poissy était un héros de la guerre du Golfe »

    Le SDF décédé dans les rues de Poissy (78), Daniel Crepet, était un ancien militaire décoré de la Croix de Guerre pour sa bravoure lors de la guerre du Golfe.

    Mardi 31 juillet 2018, les honneurs rendus au SDF « héros militaire », oublié de tous, mort un 14 juillet dans l’indifférence générale, sur le trottoir, à nos portes…

    Des recherches ont permis d’identifier un SDF décédé dans le centre-ville de Poissy le 14 juillet 2018. Il s’agit d’un ancien soldat français, Daniel Crepet, brigadier des troupes blindées, décoré pour sa bravoure lors de l’opération Daguet opposant l’Occident à l’Irak de Saddam Hussein. Cet ancien militaire, qui devait être jeté dans une fosse commune, a eu droit à un hommage de la ville de Poissy mardi 31 juillet 2018 à la collégiale. J’ai « mal à ma France », comme l’avait écrit le Général Marcel Bigeard, avant sa disparition le 18 juin 2010. Car un pays qui verse 900 euros et quelque à des migrants « dits réfugiés politiques », après leur avoir octroyé un appartement gratuit, et qui laisse « crever dans la rue » les héros de son armée, n’est pas digne de notre respect. La France ne respecte même plus le sang versé par ses fils. Et combien de Daniel Crepet dans nos rues ?

    Car le SDF décédé, par manque de nourriture et de soins, dans les rues de Poissy (78) le soir du 14 juillet était un ancien militaire, un authentique héros des combats menés par la France pour préserver notre pays du terrorisme, décoré de la Croix de Guerre pour ses actes sur le front. Comment un ancien militaire peut-il devenir sdf ? Pourquoi Daniel Crepet a-t-il été abandonné sur le bitume comme un chien ?

    C’est semble-t-il d’anciens militaires qui ont révélé l’affaire et alerté le maire de Poissy. » Il a servi la France, cet homme devait être enterré dignement » explique Karl Olive, le maire (LR) de Poissy (Yvelines), joint par téléphone le 1er août 2018. Peiné, ému, il ajoute : « Alors que la dépouille de Daniel Crépet, un sans-abri décédé dans la rue le 14 juillet dernier, devait être déposée dans la fosse commune de la ville, elle repose désormais dans l’un des cimetières de la localité, dans une vraie tombe ».

    Alors que l’homme était considéré dans un premier temps comme sans domicile fixe, une enquête de la mairie a révélé qu’il s’agissait en fait d’un ancien militaire de 47 ans, qui a participé à plusieurs campagnes en Afrique et au Moyen-Orient. Il a notamment fait partie des 12 000 hommes de l’opération Daguet engagée dans la coalition internationale lors de la première guerre du Golfe, en 1990-1991.

    Un soldat français, abandonné de tous, dont les cicatrices ne se sont jamais refermées

    Cette terrible affaire a été révélée grâce à la ténacité et grâce à l’enquête réalisée par des membres de l’association nationale des participants aux opérations extérieurs (Anopex). C’est à ce moment-là que tout s’accélère. « Le 20 juillet, j’ai posté un message sur les réseaux sociaux en mentionnant le nom de Daniel Crépet et la date de son décès, indique Jean-Pierre Pakula, le président de l’ANOPEX. J’ai obtenu une multitude de réponses en quelques heures sur son parcours. Au total, plus de 85 000 personnes ont été atteintes par mon message ». Le Président Pakula apprend que l’ancien militaire s’est engagé en 1988, au sein du 501e régiment de chars de combat à Rambouillet et qu’il a rejoint en 1990 le régiment des Dragons à Mourmelon-le-Grand (Marne), engagé dans l’opération Daguet. Il apprend également que Daniel Crépet a obtenu plusieurs distinctions, dont la Croix de Guerre. « Daniel Crépet ne donnera plus le moindre signe de vie après avoir quitté l’armée en 1992 », précise encore Jean-Pierre Pakula.

    Et le président de l’Anopex ajoute : « Sans attendre, une chaîne de solidarité s’organise à l’initiative de l’Anopex, des associations d’anciens combattants et de Raymond Letellier, dans le but d’éviter la fosse commune au brigadier décoré. Un appel aux dons est même lancé pour financer des funérailles. Nous estimons le coût global à 5 000 euros, est-il évoqué sur l’un des sites. Bien évidemment, si la somme récoltée était plus importante, nous pourrions lui offrir une sépulture plus belle ».

    « Tout est payé » devait lancer Jean-Pierre Pakula à l’issue de la cérémonie, à laquelle ont assisté la députée (LREM) Florence Granjus et le sénateur (LREM) Martin Lévrier. « Nous rendons aujourd’hui hommage à un soldat Français dont certaines cicatrices ne se sont jamais refermées » a martelé Karl Olive, maire de Poissy, dans son oraison funèbre.

    Comment une Nation comme la nôtre peut-elle abandonner, sur le trottoir, d’anciens militaires qui ont versé leur sang pour la France ? Et tout donner à des hordes de migrants ? Logements, allocations de réfugiés politiques, RSA, allocations familiales, etc.… Je ne comprends plus la France de 2018.

    Francis GRUZELLE
    Carte de Presse 55411

    http://www.leparisien.fr/yvelines-78/poissy-l-honneur-retrouve-de-l-ancien-militaire-devenu-sdf-31-07-2018-7839393.php

    0
  2. le regard des autres, ils ont peur de se faire traiter de raciste, dans mon village c’est le fn qui a gagné haut la main oh surprise ! j’aurais jamais cru çà. notre maire c’est opposé à l’installation de migrants sur notre commune et il ni en a pas eu, mais pas très loin de chez nous çà c’est fait et les français s’en mordent les doigts. on envois plus nos gamins à la piscine, les migrants se ballade à poil devant les gosses, vont même jus qu’a se masturbé devant des gamines. ils abattent nos bêtes en plein champs facile les autorités ferment les yeux, ils volent dans les magasins, agresse les gens etc.

    0
  3. IL FAUDRA FAIRE NOTRE MAXIMUM POUR DECOLONISER LA FRANCE,SORTIR SI NECESSAIRE DE LA PSEUDO REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE QUI PENSE A TOUT SAUF SUR NOTRE HISTOIRE ET ACCEPTE TOUT ET N IMPORTE QUOI! DE GAULLE A LARGUE L’ALGERIE « PARCE QU IL NE VOULAIT PAS QU UN JOUR UNE MAJORITE DE FRANCAIS S APPELLE ALI OU AHMED »,CE QUE SES SUCCESSEURS SONT EN TRAIN D ACCEPTER ET MEME PLUS … FRANCE REVEILLE TOI !!!

    3+

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.